Le Weekend de Clavier Contemporain 2011 du 4 au 6 février 2011 était consacré à la musique de Ferenc (Franz) Liszt et la musique hongroise (voir Reportage)

Plus de 100 jeunes musiciens de Paris et d'Ile de France, plus leurs professeurs, ont participé au plus grand festival parisien de musique contemporaine pour les jeunes pianistes, le Weekend de Clavier Contemporain consacré à la musique hongroise et l'héritage de Lizst. 

Une façon originale d'honorer le plus important virtuose de piano du XIXe siècle qui a révolutionné non seulement l'écriture musicale pour l'instrument mais l'instrument lui-même.

Cette année, l'événement bénéficie d'un double anniversaire: le bicentenaire de la naissance du grand pianiste et compositeur hongrois Ferenc Liszt et la présidence de l'Union Européenne par la Hongrie

Pendant les plus de 20 heures de musique, vous avez pu entendre les oeuvres des compositeurs suivants : Bartok, Farkas, Jeney, Kadosa, Kocsar, Kodaly, Kurtag, Ligeti,Liszt, Megyeri, Mezö, Orban, Papp, Szelenyi, Takacs, Vidovsky et Zombola.

Dans un concert exceptionnel, un hommage fut rendu par Jean-Pierre Ferey à notre camarade Aubert Lemeland et le jeune élève et compositeur Camille Taver a produit un Tombeau pour Liszt spectaculaire pour clore le concert Hommages.

Devant un parterre de professeurs, élèves et parents, une masterclass passionnante sur l'improvisation a été animée samedi par Thierry Escaich. Deux grands élèves du CNSMDP, Samuel Liégeon et Thomas Hospital, étaient rejoints par Quentin Meurisse et Jibril Caratini-Sotto pour une excursion dans le creux de l'imaginaire.

Le samedi 5 février 2011 à 20h30 Jean-Pierre Ferey a présenté, en hommage à Aubert Lemeland, grand combattant solitaire de la musique disparu récemment,son oeuvre pour piano « Les Ballades du Soldat ».

A chaque moment pendant le weekend, la musique de Liszt fut jouée pour nous rappeler l'extraordinaire pensée musicale du virtuose européen.

Les lauréats du concours de composition 2011, ouvert à tous les élèves des conservatoires municipaux, étaient les suivants :

  • Prix du Jeune Compositeur : Raphaël Zeitoun (12 ans, Conservatoire du 10e)
  • Prix de l'Eclair (pour la mise en loge) : Stéphane Gassot (Conservatoire du 17e)
  • Prix Public à Tunui Franken (Conservatoire du Centre).
  • La Médaille du Conservatoire n'a pas été décerné.

Les oeuvres des lauréats ont été jouées par les élèves de la classe d'accompagnement de Christine Rouault-Louchard (CMA 6 et 15) et jugées pour le Prix du Public le dimanche 6 février à 9h30

C'était un moment fort et émouvant du weekend. En présence de plusieurs personnes de nationalité hongroise et de Madame Antonia Kovacsik, Consul de la République Hongroise, les auditeurs et élèves ont chanté en hongrois l'Hymne National Hongrois pour rappeler le thème de la mise en loge.

Le directeur a rappelé l'importance de ce chant qui, pendant toute la durée de l'occupation du pays par le système soviétique, a constitué un rempart et une lueur d'espoir qu'un jour la Hongrie serait libre. Un juste hommage pour le pays par lequel est arrivé à l'est le vent de la liberté en 1989, lors de l'ouverture de la frontière vers l'ouest.

Sans l'aide et le soutien des professeurs, la Mairie du Xve Arrondissement, Les Editions Musica Budapest et les Pianos Fazioli / Pianosphère, cette action n'aurait pas été possible. Nous les en remercions.

Télécharger le programme

En 2012, pour le 5ème Weekend, le thème sera la musique anglaise (Royaume-Uni) et en 2013, celui de l'école franco-flamande (Belgique wallonne et flamande, Pays-Bas et Nord de la France).

WECC 2011
 
© 2016 Peter Vizard