Le projet de réforme des rythmes éducatifs dans le XVe

Les conservatoires municipaux de la Ville de Paris engagent actuellement une collaboration renforcée avec les écoles élémentaires publiques de leur arrondissement, afin de répondre à la volonté municipale d'étendre l'enseignement artistique aux enfants dont l'histoire ou la tradition familiales ne les prédestinent pas à y venir spontanément.

Cette collaboration ayant déjà commencé, le conservatoire recherche activement des musiciens et chanteurs diplômés ou non, pour intervenir dans les écoles les mardi et vendredi de 15h à 16h30.

Une priorité sera donnée aux musiciens qui ont une expérience de chant ou de musique traditionnelle avec les enfants. Les candidatures seront examinées et des auditions proposées, en fonction de votre CV et courrier bref de motivation à déposer au conservatoire ou à envoyer à periscolaire@conservatoirechopin.com. Vous pouvez aussi postuler directement ici.

Si vous êtes en cours de formation ou avez un diplôme de pédagogie musicale c'est un atout sérieux mais toutes les candidatures seront examinées. Nous sommes également intéressés par les candidatures de professeurs de danse traditionnelle.

Le projet choral du conservatoire du XVe pour son arrondissement est de mettre en place dans la mesure de ses moyens un programme d’apprentissage des comptines pour enfants, devenues presque totalement inconnues des enfants citadins d’aujourd’hui.

Cette lacune est potentiellement catastrophique pour notre culture. La connaissance des Frère Jacques, Au clair de la lune, Gentil coquelicot etc est mille fois plus importante pour le développement culturel des enfants que toutes les oeuvres réunies des grands compositeurs. Sans elles, nous construisons leur avenir social, culturel et musical sur du sable.

Notre projet veut leur apprendre, à l’aide des professeurs volontaires et sélectionnés pour cela, le fonds patrimonial des chansons enfantines. L’objectif est de reconstituer un socle musical leur permettant plus tard de partager avec leurs compatriotes ce don magnifique de la musique populaire qui ne connait ni classe ni richesse.

Bien entendu, lorsqu'il y a, dans une école, une population importante d'origine étrangère, il n'est pas question de l'ignorer. Au contraire, ce sera l'occasion de la reconnaître, en apprenant quelques-unes de ses chansons. Car si je ne suis pas en mesure de reconnaître en moi-même l'étranger que je suis pour l'autre, comment pourrais-je m'attendre à ce qu'il me reconnaisse à son tour ?

Le moyen est de constituer à terme et en principe en juin 2014 une chorale d’arrondissement d’enfants qui pourra donner voix à ce qu’elle aura appris dans un grand lieu public.

A cette chorale, nous comptons inviter les parents et plus spécialement les grand-parents qui pour la plupart connaissent ce répertoire. Le soir venu du rassemblement, nous demanderons à toutes les familles de chanter ensemble et en chœur ces chants.

Peter Vizard, directeur. 

Rythmes éducatifs
 
© 2016 Peter Vizard