Certificat d'Etudes Musicales : une Offrande Musicale

Présentation publique des projets de fin de troisième cycle dans le conservatoire.

Le public est invité à assister à ces événements qui sont la note finale d'un cursus
amateur réussi.

Qu'est-ce que le CEM ?

Le CEM (Certificat d'Etudes Musicales) remplace, depuis le nouveau Schéma d'orientation pédagogique de la musique du Ministère de la Culture d'avril 2008, le CFEM (Certificat de Fin d'Etudes Musicales) en vigueur depuis plusieurs années.

Disposition adoptée par les conservatoires municipaux d'arrondissement en 2009, ce certificat est une réponse à plusieurs préoccupations des directeurs des conservatoires.

Parmi celles-ci, pour l'élève :

  • comment prendre congé du conservatoire après de nombreuses années d'études
  • comment montrer qui il (ou elle) était durant toutes ces années
  • comment emporter avec lui une mémoire concrète de son passage dans l'établissement

Et pour l'établissement :

  • comment prendre congé de l'élève qui par le passé neuf fois sur dix disparaissait sans même un "au revoir"
  • comment préparer l'élève à continuer son activité artistique dans la vie active une fois qu'il a quitté l'établissement
  • comment formaliser cette clôture de relation entre conservatoire et élève
  • comment reconnaître l'élève au moins une fois dans ce qu'il est en tant qu'être humain dans toute sa diversité

Les présentations

Les présentations sont de deux ordres :

  • Le Projet

Le projet, conçu avec l'équipe pédagogique (professeur, conseiller aux études, directeur) peut être de plusieurs natures. Présenté en principe en une seule fois, il vise à montrer le jeune musicien dans le contexte qu'il choisit pour mettre en valeur la somme de connaissances acquise au conservatoire, mais enrichie par l'expérience personnelle en et hors les murs de l'établissement.

"Puissance invitante" à sa propre présentation, l'élève peut inclure dans son projet, conçu et validé par l'équipe pédagogique, des éléments non reconnus dans l'enseignement traditionnel du conservatoire ainsi que la participation des amis musiciens, danseurs ou comédiens venus d'ailleurs.

  • Le Répertoire

Le répertoire (indiqué) constitue le volant de deuxième année dans lequel l'élève montre une partie de ce qu'il considère être les pièces les plus importantes : celles qui, s'il devait au pied levé jouer pour autrui constitueraient le réservoir à partir duquel il composerait son programme.

Ces musiques peuvent avoir été apprises au conservatoire ou ailleurs durant toute sa scolarité : la virtuosité n'est pas un critère de sélection qui est d'ailleurs sans limite esthétique.

Programme des CEM 2010	

Voici ce qu'en dit le texte du ministère (Schéma d'orientation pédagogique de la musique - avril 2008) dans sa  FICHE PÉDAGOGIQUE A3 : LE 3e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

La réforme de l’enseignement initial de la musique, de la danse et de l’art dramatique vise à valoriser la mission de développement de la pratique en amateur, clairement dévolue aux conservatoires classés. Dans ce cadre, le 3e cycle de formation des amateurs constitue un des enjeux majeurs de la nouvelle organisation de l’enseignement initial.

La mise en valeur de ce cycle répond aux attentes de notre société qui manifeste un fort besoin de formation en direction des adultes et des adolescents et d’accompagnement dans leur pratique. Préparant la prise d’autonomie, ce cycle doit s’adapter à la diversité des attentes et des parcours. À ce stade des projets, pas toujours nettement affirmés, et des acquis dont la diversité est la règle, il s’agit de permettre la souplesse des formations.

Le 3e cycle de formation à la pratique en amateur comprend un cursus diplômant conclu par un certificat d’étude musicale (CEM) et une « formation continuée ou complémentaire » qui peut donner lieu à délivrance d’attestation. Ces parcours, dont les contenus sont déterminés en fonction du projet de l’élève et des ressources de l’établissement ou du réseau d’établissements, sont ouverts aux élèves adolescents ou adultes qui souhaitent se perfectionner dans un domaine particulier, notamment aux musiciens qui exercent leur pratique dans une association de pratique en amateur.

Le 3e cycle de formation à la pratique en amateur est également à la disposition d’élèves qui n’auraient pas encore opté entre une orientation vers la pratique en amateur ou le 3e cycle d’enseignement professionnel initial. Loin d’être un passage obligé, ces formations peuvent permettre à certains de mûrir leur choix. Aussi, des passerelles doivent-elles être aménagées entre le cycle de formation à la pratique en amateur et le CEPI.

Il est essentiel qu'à cette occasion l'élève puisse se montrer tel qu'il est, pas seulement dans l'habit du bon élève du conservatoire. C'est un moment important qui permet à l'élève de faire ses adieux au conservatoire en s'affirmant dans toute ses dimensions artistiques et culturelles.

Certificat d'Etudes Musicales
 
© 2016 Peter Vizard